A Sarlat, une église est reconvertie en marché





Achevée à la fin du 15e siècle, l'église Sainte-Marie de Sarlat aura eu une vie religieuse plus brève que prévu. Désaffectée en 1794, elle n'a, depuis, jamais été rendue à son action de propagande chrétienne. Vendue plusieurs fois, tombant peu à peu en ruines, elle a été transformée en maison d'habitation à la fin du 19e siècle puis en bureau de Poste de 1905 à 1935.

L'église Sainte-Marie a trouvé une autre utilisation depuis 2001, année où elle a été aménagée en marché couvert sous la direction de l'architecte Jean Nouvel. Le lieu n'abrite pas seulement les activités commerciales du marché mais possède aussi des salles destinées à diverses activités culturelles. L'entrée de l'église a été entièrement refaite pour y installer deux portes noires monumentales en acier.

La reconversion non cultuelle de temples de la superstition et du fanatisme comme l'église Sainte-Marie à Sarlat, ne peut qu'être encouragée tant leur inutilité est aujourd'hui manifeste et leur prosélytisme lourd d'une histoire tragique pour l'émancipation des individus.


Source : Le festin n° 37 hiver 2001 (revue soutenue par diverses collectivités publiques d'Aquitaine)


Articles reliés :
- Dépasser la loi de 1905 : pour une utilisation non religieuse des églises ;
- Utilisation non religieuse des églises : Dijon montre l'exemple.



Mai 2006

    Contact