Procession en l'honneur de Ganesha à Paris le 8 septembre 2002




Une procession en l'honneur de Ganesha, le dieu éléphant, a été organisée à Paris dans le quartier indien (le carré délimité par la rue Philippe de Girard, la rue Cail, la rue du Faubourg Saint Denis et le boulevard de la Chapelle dans le 10ème arrondissement): un défilé bariolé et bon enfant qui prêterait à sourire si ses participants n'y croyaient pas autant que d'autres croient en des monothéismes. Parmi les curiosités locales, ne pas manquer l'étape où sont brisées des noix de coco devant le char de Ganesha où, personne n'osera en douter, le dieu est très certainement à l'écoute et se repaît du lait de coco.

Mais Ganesha ne cache pas non plus son intérêt pour les offrandes des fidèles, au prix de 10 € : une corbeille contenant une noix de coco, des bananes et d'autres produits. Le prêtre casse la noix et la rend à son tout récent propriétaire ainsi que les bananes mais conserve le reste et c'est donc un bénéfice supplémentaire pour le dieu éléphant. On bénit aussi les bébés. Une trentaine de gaillards pieds nus tiraient le char mais l'effort est très relatif puisqu'il reposait sur des roues, un symbole supplémentaire sans doute... Rien à voir avec les processions catholiques de la Semaine Sainte de Séville où les porteurs finissent exténués et où les flagellations signalent les meilleurs croyants, le christianisme c'est quand même autre chose, le monothéisme est passé par là. Le tout dans une odeur d'encens qui convertira le dernier des rationalistes aux mystères de l'Inde. Par contre, la question du sati (veuves jetées au bûcher, une tradition hindoue) n'a pas été évoquée, c'était la fête.

On peut consulter les photos de la procession de 2001 sur un site qui évoque aussi le miracle du lait de 1995 sans donner son explication pourtant élémentaire.


    Contact