Superstition bouddhiste : la dent de Bouddha part en voyage




Extrait du bulletin 110 de Rationalist International, 19 juin 2003, traduction Thomas Zartregu

Une invitée très spéciale en provenance de Chine a été conviée en Thaïlande en décembre 2002, pour les célébrations du 75ème anniversaire du roi Bhumibol Abdulyadej. Elle a été accompagnée avec cérémonie à son départ de l'aéroport de Pékin par des centaines de dirigeants religieux bouddhistes et de hauts fonctionnaires de Chine et de Thaïlande. Avec une délégation de haut niveau, elle a voyagé vers Bangkok dans un Airbus 310-300 spécial de la Royal Thai Air Force. Et la voilà maintenant qui repose dans un temple sacré, se pliant aux honneurs officiels et à la vénération publique, en attendant que vienne le moment de s'embarquer pour le retour en Chine : la dent sacrée de Sakyamuni, le Bouddha.

Sakyamuni est le fondateur du bouddhisme. D'après des croyances traditionnelles, il a accédé au Nirvana et est devenu Bouddha il y a quelque 2.500 ans. Sa dent est une des reliques les plus précieuses du bouddhisme. Un accord sino-thaïlandais a été signé afin de préciser les conditions et les modalités de la visite et du réceptacle temporaire de la dent sacrée ; cet accord est vu comme un événement très significatif dans la coopération amicale des deux pays voisins.


25 juin 2003


    Contact